Puis-je cumuler mon CDI avec de l'intérim pour augmenter mes revenus ?

Et si la solution pour gagner plus d’argent c’était l’intérim ? Cumuler des missions en plus d’un CDI c’est possible, à certaines conditions.

Introduction

Salut toi, le fan du multitâche, une question te brûle les lèvres : "Est-ce que je peux cumuler mon CDI et un peu d'intérim pour booster mes revenus?"

Figure-toi, mon ami que c'est possible à certaines conditions. On t'explique tout ici !

L'appel de l'intérim : Petit boost financier à portée de main

Si tu veux te mettre bien financièrement, l'intérim c'est un peu comme le gruyère sur les pâtes. C'est le petit plus qui fait toute la différence. 

Mais avant de te lancer, il faut connaître les règles.

Si t'es en CDI ou CDD et que tu te dis : "Pourquoi pas un petit boulot en plus ?", l'intérim peut être une super solution. Mais alors, comment ça marche ?

Trouver des missions d'intérim : Facile comme bonjour ?

Il existe plusieurs formats d’agence d’intérim : les généralistes qui couvrent tous les secteurs d’activité comme Adecco ou Manpower et les agences spécialisées qui sont sur des secteurs précis, comme asap.work avec le BTP ou Omedo avec le médical. 

Avec toutes ces options partir à la chasse aux missions c’est presque aussi facile que de commander une pizza.

Tu peux checker sur internet ou te rendre directement en agence. 

Le processus de recrutement des agences d'intérim est très simple : ils prennent ton contact et ton CV, si une offre correspond à ton profil et à ta recherche ils te contactent.

Les règles du jeu : Cumuler, oui, mais sous certaines conditions

Le grand manitou : Le code du travail, te donne le feu vert pour cumuler plusieurs contrats de travail. 

Mais attention, il ne faut pas se transformer en bourreau de travail non plus. Voici les quelques règles qui sont à respecter :

  • 1ère condition : La Loyauté ! Si ton employeur principal découvre que tu bosses pour son concurrent et que tu dénigres ouvertement ta boîte en utilisant en plus leurs outils, attends-toi à avoir des problèmes.

Tout cela signifie que tu ne peux pas :

- Développer ton activité qui pourrait faire concurrence à ta boîte actuelle,

- Être salarié chez un concurrent de ton employeur principal,

- Détourner les salariés ou les clients de ton employeur principal au profit de ton second employeur ;

- Dénigrer ton employeur ;

- Utiliser des objets ou du matériel appartenant à ton employeur pour ton autre activité.

  • 2ème condition : Gare à la clause d'exclusion. Avant de t'engager dans l'intérim, jette un coup d'œil à ton contrat actuel. Si une clause d'exclusion y est mentionnée, elle “t’empêche” de travailler ailleurs pendant toute la durée de ton contrat.
  • 3ème condition : Pas plus de 10 heures de taf par jour ! Dans le cas où travailler plus de 10 heures par jour te séduit (masochiste, va !), sache que c'est interdit. Le temps de repos doit être de 11 heures consécutives.
  • 4ème condition : Des limites hebdomadaires à respecter. Si tu es du genre à vouloir tout donner, calme-toi ! Il est interdit de travailler plus de 48 heures par semaine ou plus de 44 heures par semaine sur une période de 12 semaines consécutives.

Si tu ne respectes pas la durée maximale de travail tu pourras être puni d'une amende de 1 500 € maximum et elle peut monter à 3 000 € en cas de récidive.

Et dans certains cas, si tu refuses de donner une attestation écrite certifiant que tu respectes ces horaires, tu pourrais être licencié pour faute grave.

Cumuler dans le secteur public :Un terrain glissant

Pour nos amis agents publics employés, la situation est un peu plus complexe. 

Votée en 2016, la loi Déontologie précise qu’il est interdit pour les agents employés à temps complet, de cumuler plusieurs contrats. 

Pour ceux à temps partiel, il faut déclarer cette double activité.

Les petits plus de l'intérim

En faisant le choix de l’intérim tu vas pouvoir profiter d’avantage financier non négligeable ! 

Tu pourras percevoir une indemnité de fin de mission (IFM) et une indemnité compensatrice de congés payés (ICCP) chacune équivalente à 10% de ton salaire en intérim. 

Ces sommes seront versées à la fin de chaque mission et pourront très vite atteindre des montants importants.

Conclusion

Cumuler CDI et intérim, c'est possible, mais ça demande de respecter la loi et son employeur actuel et surtout de faire attention à ta santé ! 

Si tu respectes ces règles et que tu es prêt à t'investir, c'est une opportunité en or pour augmenter tes revenus.

Et si jamais t'es prêt à te lancer dans l'aventure et que tu as un talent lié au monde du BTP n’hésite pas et fonce t’inscrire chez asap.work.

Nos ressources

Nos dernières ressources

Générateur de CV pour avoir l’esprit plus léger.

Un outil pour concevoir un CV attractif en un temps record !

Comment calculer les heures supplémentaires en intérim ?

Tu fais des heures supplémentaires et tu es en intérim ? On t’explique tout ce que tu dois savoir pour faire respecter tes droits.

Comment négocier son salaire ?

Nous allons explorer différentes stratégies pour négocier votre salaire, que ce soit lors de l'embauche ou de votre entretien annuel.

Quel est l’avenir du contrat d’intérim ?

Découvre l’histoire de Steve (fondateur d’asap.work) pour comprendre comment asap.work est né et sa vision sur l’avenir du contrat d’intérim.